[Exposition] Digitale Afrique

La création numérique sur le continent africain ne bénéficie pas d'une médiatisation à la mesure de sa vitalité. Musiques & Cultures Digitales y consacre son prochain numéro et est à l'origine de l'exposition Digitale Afrique qui a lieu du 14 mai au 5 juillet à Marseille, organisée en partenariat avec Planète Emergences, dans le cadre de Marseille Provence 2013 – Capitale Européenne de la Culture. "Expérimentations électroniques, innovations, installations sonores, détournements... : l'Afrique s'approprie avec force et créativité le monde numérique.

Petit tour d'horizon des œuvres présentées :

Emeka Ogboh enregistre les sons de sa ville, Lagos, au Nigeria. Il les remixe, crée des paysages sonores et les diffuse dans des espaces publics internationaux. Plongée acoustique dans le chaos de la ville… 

Ammar Bourras questionne le réel à travers la photographie, la vidéo, le son. 24°3′55″N - 5°3′23″E, titre de l'installation, correspond aux coordonnées GPS du point zéro des essais nucléaires français à In Ekker dans le Sahara algérien. Sur deux écrans, les points de vues et les prises de son se complètent, se contredisent, se mettent en mouvement pour raconter la complexité de la notion de frontière.

Trinty Session, collectif sud-africain, a mené des ateliers à Dakar qui mêlaient outils technologiques et objets usuels pour créer une œuvre dans l'espace public. Une projection restitue ce travail collectif dont les enjeux étaient l'interaction avec le public, la nature de l'espace investi, la pratique de la performance. Il a eu lieu durant le festival Afropixel à Kër Thiossane.

Au Congo, l'approvisionnement électrique reste aléatoire pour la majorité de la population. Les usagers fabriquent eux-même leurs réseaux, ce qui peut s'avérer périlleux. Jean Katambayi Mukendi, né d’une mère travaillant pour une société d’extraction de métal et d’un père électricien, a développé très tôt une passion pour l'électricité et l'exprime dans des œuvres aussi poétiques que didactiques. Le prototype Simulen permet de visualiser les chutes de tension. Une esthétique Do It Yourself pour une œuvre aux vertus formatrices.


© Natsku.

Raq[s] nous invite à danser avec le mouvement élégant de particules colorées. Haythem ZAKARIA, inspiré par la pensée soufie, crée des dispositifs génératifs en temps réel. 

La vidéo Under all means necessary part d'un mouvement de tête de négation énergique. Il se transforme, se brouille, sons et images parasités, dédoublés, projetés. Elle nous fait traverser une succession de phases émotionnelles avant de nous remettre gentiment à notre place de spectateur. Dineo Seshee Bopape est sud africaine, diplômée du Durban Institute of Technology et de la Columbia University. Elle crée des installations low-tech à partir d'objets du quotidien qui évoquent les sphères intimes des individus, leurs rapports, ce qui les conditionne, ce qui les construit, leurs particularités, leurs émotions. 

Pour compléter ce panorama, une sélection documentaires examine les problématiques de l'exploitation des minéraux essentiels aux nouvelles technologies comme le Coltan. 

Les initiatives créatives et collaboratives se multiplient pour ouvrir l'accès à l'innovation au plus grand nombre : réseaux, fablabs, expériences sociales inédites… Un espace de présentation y est dédié et sera rythmé par des workshops et des présentations publiques.

La publication de MCD Digitale Afrique paraîtra fin mai et sera présentée dans le cadre de l'exposition.

Sarah Taurinya

- - - - - - - - - - - -

Infos pratiques :
Du 14 mai au 5 juillet  - Vernissage le 15 mai à 18h 
Entrée libre - Visite guidée sur rendez-vous, contactez Elsa Tasserit : elsa@planetemergences.org
Lieu : Les Loges de la Bastide St Joseph, Mairie du 13/14ème, 72 rue Paul Coxe 13014 Marseille
http://planetemergences.org


Agrandir le plan

En relation

Fashion & Tech Week Paris: Augmented Dance by Light à Digitalarti

Dans le cadre de la Fashion Week, NUMA organise la Fashion & Tech Week Pari

Chromatic en avant-première à la Cité de la Mode et du Design

Du 3 au 5 octobre 2014, dans le cadre de la Nuit Blanche parisienne, et pour la

[Exposition] CONVERGENCE, l'art numérique lyonnais en visite à Paris

Du 1er au 22 octobre, la Délégation parisienne du Grand Lyon ouv

[Exposition] Babylone Électrifiée

La fée électrique revisitée à l'aune du r&eac