Les installations interactives dans les événements, un choix immense pour un effet toujours saisissant

Actualites publié le 09 Jan 2014 dans Actualités

Les installations interactives fleurissent autant dans les festivals d’arts numériques que dans les événements de communication. Elles remplissent les blogs d’art, de design, de nouvelles technologies, de communication… On en croise dans des musées, des galeries, des gares, des aéroports, des boîtes de nuit, des vitrines, des rues… Elles ont conquis les artistes, les scénographes, les organisateurs d’événements, et surtout, le public.

Et pourtant, leur diversité, leur variété dans leurs formes, leurs fonctionnements technologiques et dans leurs usages, en font des créations parfois difficiles à cerner, à choisir et à inclure dans un événement ou un espace d’exposition. Petit tour d’horizon des installations interactives, pour y voir plus clair.

Tout d’abord, que sont des installations interactives ?

Sans prétention de posséder une définition parfaite, disons qu’une installation interactive répond à un stimuli apporté par la différence entre la présence et l’absence d’un ou plusieurs spectateurs, ainsi que par son comportement lorsqu’il est dans le champ de détection/mesure/captation de l’installation. Certaines installations ont besoin de plus d’un spectateur. On peut parler alors d’interaction multiple, de masse, ou de foule. Enfin, s’il est évident que toutes les œuvres dites “numériques” ne sont pas interactives, il est important de noter que toutes les installations interactives ne sont pas des œuvres.

Looking at a horse, d’Evan Boehm. Plus il y a de regards tournés vers le cheval, plus celui-ci est graphiquement détaillé.

Dans un contexte événementiel, les installations interactives sont particulièrement pertinentes.

Les installations interactives apportent une dimension de nouveauté, de fraîcheur, de modernité, d’innovation. Elles ont du répondant. Plus que contemplatives, elles sont immersives, le spectateur participe, est valorisé, se “sent exister”. Et surtout, il existe tellement d’installations interactives, touchant à une telle variété de sujets, qu’à chaque contexte événementiel correspond une oeuvre numérique pertinente, voire plusieurs.

AAvec Puzzle Facade, le spectateur joue avec un Rubik’s Cube… de la taille d’un immeuble !

Des moyens d’interaction nombreux, et peu connus

Si le type d’interaction le plus connu est sans doute le système Kinect de détection des silhouettes et de leurs mouvements, il est également possible de détecter : le son, la lumière, le toucher, la voix, les mots, le souffle, le mouvement, la couleur, la présence, la position dans l’espace, le nombre de personnes, le poids, le visage, les yeux, la charge électrostatique, la température… soit autant de possibilités d’interaction, et de surprise pour le public !

Plus bleu que le bleu - installations interactives de digitalarti
Pour Plus bleu que le bleu, de Stéfane Perraud, les ondes cérébrales sont détectées puis symbolisées par deux lasers dans de la gélatine phosphorescente. Une expérience immersive originale d’une rare intensité…

Les installations interactives : Des effets saisissants et variés

Si les effets les plus connus sont peut être les jeux de lumière et la projection d’images, bien d’autres animations sont possibles : le son, le mouvement robotisé, les jeux de laser, de fumée ou d’eau… là aussi, les possibilités sont immenses.

Lumifolia installations interactives
Lumifolia, de Scenocosme, les arbres répondent aux caresses du public par des bruits joueurs et des jeux de lumière. En effet, on sait maintenant que les arbres sont chatouilleux.

Installations interactives clef-en-main ou création sur mesure

Beaucoup de possibilités ont déjà été explorées avec succès par les artistes et créateurs numériques. Aussi, pour un événement, il est possible d’installer une création “clef en main”, aboutie, prête à fonctionner et pertinente. Il est également possible de créer une installation sur mesure, conçue spécialement pour le contexte, la thématique, l’enjeu et les moyens de l’événement.

Flux installations interactives gare de l'est
FLUX de Stéfane Perraud, installation interactive monumentale symbolisant sur plusieurs milliers de LED l’effervescence de la gare en temps réel. Cette production de Digitalarti a été réalisée sur mesure pour la rosace de la Gare de l’Est à Paris.

 

 

SenseImage est une surface vidéo tactile qui peut être décliné en tableaux, murs, plafonds, sols, tapis….Ce support protéiforme, peut être tour à tour élément de décor interactif et immersif en le complétant notamment d’autres éléments satellites (enceintes, luminaires, sculptures interactive). De nombreux programmes de nature ludique, artistique, créative, pédagogique ou pratique sont envisageables.

Ce type de création vous intéresse ?
Nous connaissons, savons choisir et produire ces installations interactives.
Contactez nous : services@digitalarti.com

Mots clés: , , , , , , , , , ,